L'Anesthésie

 

Au préalable

 

Il est extrêmement important que le patient explique avec précision son état de santé général à son praticien avant une anesthésie en cas de contre indication.

 

En effet, les traitements de pathologie de type cardiaque, diabète, antidépresseurs (IMAO), maladies neurologiques (épilepsie par exemple) nécessitent une technique et des produits adaptés.

 


 

L’anesthésie est la perte temporaire locale ou générale de la sensibilité à la douleur qui permet à votre praticien de réaliser des soins avec confort.

Nous distinguons dans cette fiche trois types d'anesthésie :

  • Locale
  • Locorégionale
  • Générale

 

Anesthésie locale

 

On l'obtient par injection, dans la gencive, d'anesthésiques locaux. Elle est pratiquée par le chirurgien dentiste, au cabinet dentaire, et insensibilise un groupe de 2 à 3 dents ainsi que la zone directement environnante.

 

Anesthésie locorégionale

 

On l'obtient par injection, d'anesthésiques locaux à la racine du nerf de la mâchoire concernée. Elle est réalisée par le chirurgien-dentiste, et permet d'anesthésier une zone plus large que l'anesthésie locale, soit une demi-maxillaire : 8 dents.

 

Dans le cas d'une anesthésie locale ou locorégionale, votre praticien attendra quelques instants avant d'intervenir pour que l'anesthésiant fasse effet.
Ensuite vous ne sentirez plus rien.


Après une anesthésie locale ou locorégionale, votre praticien vous conseillera de ne pas manger afin d'éviter les morsures dues à votre insensibilité provisoire.

 

 

Anesthésie générale

 

L'anesthésie générale agit sur le système nerveux central et provoque un sommeil artificiel.
Elle est obtenue par injection intraveineuse, par un médecin anesthésiste en structure hospitalière.
Elle peut vous être proposée si votre état de santé ou buccal l’indique. Elle nécessite une hospitalisation d’une journée ou plus.

 

Dans le cas d'une anesthésie générale, l'endormissement est immédiat.